Promouvoir son livre

Les éditeurs

Trouver un éditeur, est normalement ce qu’il y a de mieux pour assurer la promotion de son livre. C’est ce que recherche l’immense majorité des auteurs, mais je vous conseille en premier lieu de lire l’article suivant édition

Les salons du livre

Je parle bien entendu des salons de province. Ils peuvent être un tremplin pour commencer à acquérir des lecteurs.
Pour de plus amples renseignements, je vous laisse consulter l’article consacré à ce sujet Salon du livre

Internet

Blog, forum, facebook, tweeter, etc.
Il est possible aujourd’hui de créer son blog ou forum sans connaître la programmation. Il en existe même avec l’hébergement gratuit (attention : pour certains gratuit est synonyme de beaucoup de pub) alors pourquoi ne pas essayer ?
Les réseaux sociaux sont aussi un bon moyen de  promouvoir votre ouvrage. Si vous n’avez pas de compte c’est peut-être le moment d’en ouvrir un.

Les plateformes de diffusion

Quelle joie de voir figurer son livre sur une célèbre plateforme de vente en ligne, mais…
Eh oui, il y à un « mais ». Votre livre est noyé sous des dizaines de milliers d’ouvrages. En clair, même en cherchant bien dans sa catégorie, si vous ne saisissez-pas le titre dans la barre de recherche, vous aurez très peu de chance de le trouver. Le problème est que vous êtes le seul à connaitre le titre. Et personne n’ira voir en « cinq centième page » ce qu’on y trouve.

Les communiqués de presse

Vous pouvez tenter votre chance auprès d’un journal local, quand l’actualité n’est pas saturée par un événement important.
Il existe aussi des communiqués de presse sur internet , je ne sais pas ce que ça vaut et je suis sceptique.

Distribution d’extraits gratuits

Sur votre blog : en version e-book
Si la fréquentation de votre blog est élevée, c’est toujours un plus qui ne vous coûtera rien. Pour le confort de vos lecteurs, vous pouvez télécharger gratuitement un gestionnaire d’e-books gratuit (« Calibre » par exemple) il vous permettra de convertir votre fichier aux différents formats des liseuses.

Boites aux lettres et n’importe quel lieu où votre extrait est susceptible d’être lu : en version papier.
Cette démarche complémentaire est loin d’être la panacée, mais elle a le mérite de déclencher quelques ventes. Il suffit pour ça d’imprimer vous-même quelques fascicules de quarante ou cinquante pages (en fonction du nombre de pages du livre), de les relier avec des baguettes de reliure et de glisser votre extrait dans les boites aux lettres avec un petit commentaire. Attention tout de même, cette solution a un coût.
Voir dans avis et et expériences/Promotion de son livre

Pour conclure 

Pas de remède miracle, que des débuts de solution.